Santé : les soins indispensables pour un nouveau chat

Posté le 22 juillet 2015

L’arrivée d’un chaton ou d’un chat adulte dans son foyer n’est pas une chose anodine : devenir propriétaire d’un chat, c’est avant tout s’acquitter de ses obligations de maître et s’assurer de la bonne santé de son animal de compagnie, afin de lui garantir longévité et sérénité ! Il existe deux points primordiaux à observer pour ce faire.

Vermifugation : un impératif à observer

De prime abord, la vermifugation de votre chat est une étape essentielle pour éviter toute contamination par des vers. En effet, il est très facile pour un chat même d’appartement d’ingérer des œufs ou des larves de vers dans de diverses situations. Les vers sont dommageables pour sa santé, ils peuvent donner lieu à des lésions sur plusieurs organes internes de l’animal. Parallèlement à cela, cela peut avoir un impact sur l’être humain puisque certains parasites présents chez le chat sont transmissibles à l’homme.

En effet, elle consiste à administrer un vermifuge qui va éliminer les vers se situant à l’intérieur du tube digestif. Il existe deux principaux types de vers : les Ascaris (vers ronds) et les Cestodes (vers plats). Le vermifuge peut être dispensé de plusieurs manières : sous forme de pâte, de comprimés ou de pipette. Il s’inscrit dans une démarche curative, il n’agit qu’au moment de la prise. Pour un chaton, la vermifugation doit se faire mensuellement dès les cinq premières semaines jusqu’à son sixième mois. Pour un chat adulte, c’est-à-dire à partir du sixième mois, elle doit être effectuée au moins deux fois par an. Particulièrement pour une femelle reproductrice, le vermifuge est administré deux ou trois jours avant la saillie et trois semaines après la mise à bas.

Vaccination : protection contre les maladies contagieuses

Tous les chats, quel que soit l’âge,  doivent être vaccinés pour maintenir un bon état de santé. Mais d’une manière générale, la vaccination d’un chat doit être faite lorsque l’anticorps de sa mère ne le protège plus, c’est-à-dire aux environs de deux mois. On appelle cette première étape primo-vaccination, avec un rappel à douze semaines. A l’âge adulte, un rappel annuel est requis pour la protection soit efficace.

Vaccination d'un chaton

Les chats doivent être immunisés contre les maladies suivantes :

  • Le coryza : une maladie qui affecte l’ensemble des voies respiratoires et présente des symptômes identiques à ceux d’un rhume : fièvre, éternuement, écoulement nasal, manque d’appétit.
  • La panleucopénie féline : elle provoque une perte d’appétit, fièvre, des vomissements et de la diarrhée. Elle est souvent fatale.
  • La leucose féline ou FeLV : une maladie infectieuse transmise par les morsures ou la salive qui réduit progressivement les défenses immunitaires.
  • La rage : comme elle est transmissible à l’homme, la vaccination de l’animal est obligatoire.
  • La chamydiose : c’est une maladie contagieuse se traduisant par une conjonctivite entraînant des démangeaisons.

Opter pour une assurance pour animaux ?…

Comme vous l’avez pu constater, adopter un chat requiert une prise de responsabilité pour qu’il soit toujours en bonne santé. Les frais de santé de l’animal de compagnie peuvent ainsi être considérables, c’est pourquoi le propriétaire peut être amené à souscrire à une assurance chat pour prendre en charge les dépenses pouvant être occasionnées.

À lire également...

Tags:

Laissez une réponse